Que faire en cas de maux de tête à répétition ?

Les maux de tête ou les migraines touchent pratiquement tout le monde. L’on parle d’un mal invalidant qui s’accompagne souvent de nausées, de vomissements, d’une grande sensibilité à la lumière (photophobie) et au son (phonophobie). En fonction de sa sévérité, le mal de tête peut durer de 4 à 72 heures. Mais il existe de nombreuses personnes qui sont victimes de maux de tête à répétition, et pour bon nombre d’entre elles, la prise d’antalgiques et/ou antimigraineux ne résout pas le problème. Alors, faut-il s’inquiéter dans ce cas ? S’agit-il d’une tumeur au cerveau ? Que doit-on faire ? Les réponses.

Identifier les causes

mal-de-teteLes maux de tête peuvent être causés par de nombreux facteurs. Chez les femmes, beaucoup plus touchées que les hommes, le cycle menstruel en est souvent la cause. Mais l’on pourrait aussi citer des facteurs psychologiques tels que le stress et l’anxiété, les soucis et contrariétés, ou encore des facteurs physiques tels que la fatigue (physique ou mentale). Certains facteurs environnants peuvent également entrer en cause, comme une variation brusque de température, une trop forte luminosité (ou trop faible, par exemple durant la lecture), certaines odeurs. Un excès ou un manque de sommeil peut également entrainer des maux de tête. On a encore les facteurs alimentaires (allergies, excès, alcool, etc.), le tabac, la caféine… Il peut aussi y avoir une prédisposition génétique ou une hérédité.

Eliminer les facteurs en cause

Parmi ces nombreux facteurs, il faudra ainsi identifier les causes les plus probables de vos maux de tête à répétition, et essayer de les éliminer. Par exemple, diminuez, ou encore mieux, arrêtez le tabac, essayez d’avoir un sommeil régulier, couchez-vous à une heure précise, portez des lunettes de soleil si vous ne supportez pas la lumière, mangez équilibré et évitez les aliments qui pourraient provoquer une allergie chez vous. Attention, car au bout d’un moment, le manque d’antalgiques et/ou antimigraineux peut également devenir la cause de vos maux de tête à répétition. En effet, le cerveau a de grandes facultés d’adaptation, il s’accoutumera et n’hésitera pas à réclamer sa petite dose, en vous le faisant savoir par le biais des maux de tête ! Les médecines douces représentent également une bonne solution.

Quand faut-il s’alarmer ?

Lorsque les maux de tête sont inhabituels en termes d’intensité, de rythme, de localisation, si la douleur devient particulièrement insupportable ou augmente de jour en jour, si vos migraines s’accompagnent d’une raideur dans la nuque, d’une grande fatigue, de troubles de la parole, etc., alors il sera mieux de consulter un médecin. En tout cas, il faut arrêter de penser qu’une forte migraine est le signe d’une éventuelle tumeur au cerveau. Dans le pire des cas, de fortes migraines peuvent être associées à long terme à un risque accru de troubles cardiovasculaires. Ce qui peut pourtant être évité par le biais d’une bonne hygiène de vie (pas de tabac, une alimentation saine et équilibrée, faire régulièrement du sport, etc.).

Dans tous les cas, si vous êtes victime de maux de tête à répétition, évitez l’accoutumance à tel ou tel médicament, et commencez déjà par adopter une meilleure hygiène de vie, car cela règle souvent le problème.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *