Pourquoi et comment limiter sa consommation d’alcool ?

On ne le répètera jamais assez : en trop grande quantité, l’alcool est mauvais pour la santé. Il convient alors de limiter la consommation quotidienne d’alcool pour rester en forme. Bien entendu, difficile de convaincre en seulement quelques phrases. Voici donc de plus amples détails concernant l’importance de modérer sa consommation d’alcool.

Pourquoi limiter la consommation d’alcool ?

Il est indispensable de limiter la consommation d’alcool dans la mesure où ce dernier nuit à la santé de l’Homme lorsqu’il est en excès. Le foie, l’estomac, les reins mais bien d’autres organes encore, peuvent être victimes de séquelles importantes lorsque la consommation d’alcool est trop importante et de manière régulière. Si vous buvez beaucoup d’alcool parce que vous avez des problèmes que vous ne pouvez pas résoudre, sachez aussi que l’alcool en excès créera plus de problèmes qu’il n’en résoudra. D’ailleurs, il est rare que des personnes complètement saoules arrivent à trouver une solution efficace et raisonnable.

Si vous constatez que votre consommation d’alcool est trop importante, sachez qu’il est mieux de limiter cette consommation que d’arrêter définitivement et aussi subitement de boire. En effet, les risques de subir des troubles physiques et psychologiques après avoir arrêté subitement de boire sont importants : les effets de manques peuvent se traduire par des actions ou des paroles non-mesurées, et pourraient même être dommageables pour votre avenir et votre carrière professionnelle. Tout comme les dépendants de la drogue, vous pourriez connaître une mauvaise expérience du sevrage : hallucinations, dépressions, palpitations, envie de rien, etc.

Aussi, diminuez peu à peu votre consommation et vous verrez que les effets seront moins palpables.

Comment maîtriser la consommation d’alcool ?

verre d'alcool

Limiter sa consommation d’alcool n’est pas difficile, à condition de bien vouloir se prêter au jeu. D’ailleurs, cela commence par changer certaines habitudes. Par exemple, vous devez arrêter de boire par habitude. En effet, boire un verre de scotch, de vin ou de toute autre boisson alcoolisée doit être un moment de pur plaisir, et non un geste machinal lorsque vous n’avez rien à faire. Lorsque vous avez soif, buvez de l’eau au lieu de boire de l’alcool, et réservez l’alcool pour les moments privilégiés comme l’apéro avec des amis ou un tête à tête en amoureux.

La raison à cela est simple : d’un côté, l’alcool ne désaltère pas mais procure l’effet inverse. D’un autre côté, si vous buvez de l’alcool sans aucune raison, vous boirez encore plus lorsque les « bonnes raisons » s’y prêteront. Au final, vous risquerez d’être complètement « out » à la fin de la soirée (si ce n’est pendant), dans la mesure où vous avez déjà bu avant de boire avec vos amis durant la soirée. Si au restaurant, vous aimez accompagner vos repas d’un verre de vin, buvez de l’eau pendant que vous patientez : cela vous fera toujours un verre de moins…

Enfin, sachez que les personnes qui sont accro à l’alcool ne se rendent pas compte de la quantité qu’ils consomment tous les jours, sur une semaine, un mois ou une année entière. Pensez alors à noter dans un petit carnet vos consommations quotidiennes : cela devrait suffire à vous alerter sur la situation.

Sachez qu’à un certain stade, il est conseillé de se faire aider et de rejoindre des groupes d’échanges, afin de ne pas supporter seul le fardeau de l’alcoolisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *