Pourquoi éviter de manger trop salé ?

Que le sel soit loué. Sans cette substance cristallisée blanche, en effet, on se demanderait bien quel goût aurait la plupart de nos plats. La population de l’Hexagone ne supporterait sans doute pas de vivre sans, puisqu’en moyenne, un français consomme 8 grammes de sel par jour. Pourtant, les conséquences désastreuses de la surconsommation de sel sur notre santé sont considérables. Mais de quelles conséquences parle-t-on ?

L’hypertension

Un taux de salinité trop important sur les aliments que nous consommons peut aboutir à une facture … trop salée de la part de notre médecin. Les effets néfastes d’une consommation saline à outrance peuvent en effet engendrer plusieurs maladies, dont la tristement célèbre hypertension. En France, l’hypertension et les maladies cardio-vasculaires altèrent la santé de près de 10 millions de français. Et l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSRM) va plus loin en évoquant des statistiques plutôt inquiétants, comme quoi près de quatre personnes décèdent tous les jours en France à cause de la surconsommation de sel.

Excès de chlorure de sodium

sel

Si la quantité journalière de sel à consommer recommandée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ne doit pas dépasser les 5 grammes, on remarque bien que les français sont largement au-dessus des normes avec trois points en plus. Par conséquent, le chlorure de sodium en quantité modérée qui devrait normalement stabiliser notre tension artérielle, réagit de façon négative sur notre santé lorsqu’il affiche un excès. Il augmente notre pression artérielle, fragilise nos veines et nous expose à des risques d’accidents vasculaires.

Les maladies rénales

Nos reins peuvent également être affectés par cet excès, parce qu’en consommant plus de sel qu’il n’en faut, on est sujet à une augmentation de la pression artérielle pouvant provoquer une autre maladie : l’insuffisance rénale. Ce qui se passe, c’est que nos reins n’arrivent plus à éliminer l’excédent de sel qui y est déversé. On fait de ce fait une rétention de sel, ce qui amène à une rétention en eau, symptôme même d’une hypertension artérielle.

Cancer de l’estomac, insuffisance cardiaque

La surconsommation de sel augmente également notre chance, ou plutôt notre malchance, de contracter un cancer de l’estomac. L’insuffisance cardiaque est tout aussi dangereuse. Elle peut s’expliquer par le fait que notre organisme rompt son équilibre. Une insuffisance cardiaque qui se complique peut provoquer un gonflement localisé ou diffus du poumon dû à l’infiltration de liquide séreux dans le poumon.

La maladie des os

Mais à long terme, nos os peuvent aussi en prendre un coup. En effet, le calcium qui renforce nos os et le sel ne sont pas de très bons amis. Lorsqu’on consomme trop de sel, par conséquent, notre organisme rejette plus de calcium. Ce qui nous expose à un risque élevé d’ostéoporose.

La prévention

Toutefois, il est possible de prévenir toutes ces maladies, tout simplement en réduisant notre consommation de sel. Il nous faut également adopter les bons comportements en matière de nutrition en réduisant par exemple notre consommation en charcuterie et en aliments conservée. La consommation modérée de sel est une habitude qui s’acquiert au fil du temps. Dès l’enfance donc, habituez votre enfant à consommer moins de sel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *